Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Gel des emplois aidés : l'Ufisc lance une enquête nationale

Gel des emplois aidés : l'Ufisc lance une enquête nationale

par Boris Adamczyk - le 27/09/2017

Afin d’évaluer l’impact que peut avoir la réduction des contrats aidés sur le secteur associatif, une enquête flash, pilotée par l'Ufisc (Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles) et la Fédélima, est lancée auprès de des organisations membres de l'Ufisc, et plus largement auprès des acteurs de l'ESS. La date (prévisionnelle) de clôture de l'enquête est le 29 septembre 2017.

La Fraca-Ma, en tant qu'adhérent au SMA (Syndicat des Musiques Actuelles), lui-même membre de l'Ufisc, s'associe à cette enquête et propose aux acteurs associatifs du secteur musical en région Centre-Val de Loire, et plus largement aux acteurs culturels, de participer eux aussi. Nous avons besoin des résultats de cette enquête pour démontrer précisément l'impact des mesures annoncées sur nos structures, leur écosystème, et par conséquent leurs publics.

Voici un extrait du site de l'Ufisc :

« La suppression immédiate de milliers de contrats aidés est une menace supplémentaire pour la pérennité des associations et pour les missions d’intérêt général qu'elles portent, dans un modèle français reposant sur une forte implication du tiers secteur et de l’économie solidaire.

Dans le champ artistique, cette mesure a un impact d'autant plus négatif que les associations représentent la très grande majorité des employeurs (par exemple, plus de 82% pour le spectacle vivant). Par effet de levier, c'est évidemment l'ensemble de l'écosystème créatif qui va subir un contrecoup violent : au-delà du resserrement économique d'un secteur particulièrement dynamique, c'est toute la vie culturelle du pays qui va s'en ressentir.

Il est impératif que nous puissions alerter, chiffres à l'appui, sur les conséquences désastreuses de cette mesure, annoncée brutalement et sans concertation, à la fois pour les salarié(e)s et les structures concernés, pour les projets en cours et qui risquent de ne jamais aboutir, mais surtout pour tous nos concitoyens qui sont tout à la fois les acteurs et la raison d'être de ces actions d'intérêt général. Cette enquête nous permettra aussi de consolider nos propositions dans le cadre d'un dialogue avec le gouvernement. »

Pour répondre au questionnaire, rendez-vous jusqu'au vendredi 29 septembre 2017 sur le site de l'Ufisc.

« article précédent article suivant »