Département : Loiret (45)

Jazz Or Jazz : Biréli Lagrène Acoustic Quartet

Organisation :

Jazz Or Jazz Jazz Or Jazz

avril 22 2017

Théâtre d'Orléans Orléans cedex 1 BP 21269

Jazz Or Jazz : Biréli Lagrène Acoustic Quartet

20h30
tarif plein : 20 €
tarif réduit : 15 €
Salle Barrault

Figure incontournable du jazz manouche et rare musicien français reconnu internationalement, le guitariste Biréli Lagrène a fait ses gammes en écoutant Django Reinhardt mais s’est aussi nourri au son de Jimi Hendrix ou George Benson. un événement guitaristique à ne pas manquer !vIl a choisi de saluer son maître en nous faisant partager cette musique pleine d’une sève itinérante. Biréli, Django : deux prénoms, une même vision de la guitare pour fêter, en un tête-à-tête imaginaire, ce passé des cordes "à la française" qui n’a jamais eu autant d’avenir.

Biréli Lagrène est né en 1966 à Soufflenheim en Alsace. Guitariste virtuose, il est un acteur majeur du jazz actuel, l’un des rares musiciens français dont la notoriété est mondiale. D’emblée, la musique fut son langage et celle de Reinhardt son école. Issu d’une famille de musiciens de tradition manouche, il apprend la guitare manouche dès l’âge de quatre ans. Sa curiosité d’esprit et les rencontres musicales qu’il a faites, l’amène à franchir les frontières stylistiques et à aborder la guitare moderne avec le jazz manouche, le rock, le be-bop, le jazz fusion... dans le cadre de diverses formations. La fluidité de son phrasé, la vélocité de son jeu et son extraordinaire faculté de passer d’un style à un autre, font de Biréli Lagrène un musicien inclassable et un improvisateur de génie. Il a ainsi partagé la scène avec les plus grands musiciens de la scène jazz internationale : Stéphane Grappelli, Benny Goodman, Didier Lockwood, Larry Coryell, Marcus Miller, Michel Petrucciani et bien d’autres. Les années 90 seront pour Biréli Lagrène celles de la reconnaissance et de la consécration, obtenue en jouant les standards (Django d’Or en 1993, Victoire de la Musique en 2001 et en 2002), il collectionne les trophées, et relève à l’aube des années 2000 un incroyable défi : rejouer la musique de ses origines, tout en demeurant lui-même. Nouvelle formule, nouvelle inspiration et nouvelle musique à explorer, plus proche du blues, pour un homme définitivement "en mouvement", à l’image du titre emblématique de l’album du même nom Mouvements, sorti en 2012. Trois ans plus tard, il livre le versant "acoustique" de cette nouvelle recherche, en compagnie de Jean-Luc Ponty et de Stanley Clarke, l’album s’intitule D-Stringz. Parallèlement, Biréli Lagrène décide de renouer avec son Gipsy Quartet (au sein duquel on retrouve le saxophoniste Franck Wolf), dans une
veine résolument acoustique, mais évoluant désormais vers un son plus moderne, ouvert sur une approche plus posée des standards et de nouvelles compositions.

  • Biréli Lagrène : guitare
  • Franck Wolf : saxophones
  • Hono Winterstein : guitare
  • William Brunard : contrebasse