Département : Région entière

Catégorie : Actualité du secteur

Qu'en est-il de la diversité musicale dans les paysages audiovisuels et radiophoniques ?

Qu'en est-il de la diversité musicale dans les paysages audiovisuels et radiophoniques ?

par Laure Clarenc - le 09/07/2020

Le Centre National de la Musique, via l'Observatoire de l'économie de la musique, vient de mettre en ligne ses rapports 2019 concernant la diversité musicale dans les paysages audiovisuels et radiophoniques.

Le rapport concernant la diversité musicale dans le paysage audiovisuel a été réalisé à partir d'un panel de 16 chaînes numériques hertziennes et du câble-satellite. Ce dernier démontre que la musique est de moins en moins présente à la télévision, tout en soulignant l'augmentation de la diversité des genres et des artistes diffusés. Cette baisse de la présence de musique est constatée aussi bien sur les chaînes numériques hertziennes que sur celles du câble-satellite et sur toutes les tranches horaires. Ce rapport note également une progression du nombre de clips diffusés et d'artistes (+5%), ainsi qu'une progression de la diffusion du répertoire francophone à 48% de l'ensemble des diffusions, mais, à l'inverse, le format des nouveautés atteint son plus bas niveau (68%). En ce qui concerne le genre de musique, le rapport démontre, pour la seconde année consécutive, une prédominance du rap (22%). L'observatoire de l'économie de la musique note également un repli de la diffusion des concerts et des interprétations en plateau, pour la seconde année consécutive, qui atteint également son plus bas niveau. Pour la première année, la musique classique, avec 36% de parts en diffusion, détrône le pop/rock.

Pour consulter le rapport concernant la diversité musicale dans le paysage audiovisuel dans son intégralité, cliquez ici.


Le second rapport consacré à la diversité musicale dans le paysage radiophonique réalisé à partir d'un panel composé de 42 radios, démontre une diversité croissante, avec les meilleurs résultats enregistrés depuis 2011, cependant accompagnée d'un recul de l'audience globale. La diversité en titres (120 425), en artistes (40 297), en diffusions (4,7 millions) et en nouveautés (46 655) est en hausse pour la quatrième année consécutive et présente les résultats les plus élevés depuis 2011. Résultat également retrouvé sur l'exposition des titres francophones. 
L'Observatoire de l'économie de la musique dénote également une progression des "contacts musicaux" (le nombre de diffusions pondéré par l'audience) par rapport à 2018 (+3%), mais toujours en repli par rapport au niveau de 2011 (-3%). Concernant les genres de musique diffusés, le rapport annonce une prédominance du pop/rock (26% de parts en diffusion), et un recul de la dance (qui s'établit à 16%) par rapport à 2018 (-3 points) et à 2011 (- 8 points).

Pour consulter le rapport concernant la diversité musicale dans le paysage radiophonique dans son intégralité, cliquez ici.

Dans le but de promouvoir la diversité musicale, la création et la francophonie, le Centre National de la Musique annonce également une refonte et un élargissement de l'observation de l'exposition de la diversité musicale pour les données 2020. Les études sur la diversité conduites depuis plus de dix ans dans les médias dits "traditionnels" seront complétées pour y intégrer les acteurs du numérique, en prenant notamment en compte les débats suscités par le projet de loi audiovisuel. Cet élargissement sera lancé à l'automne 2020 pour une mise en oeuvre dès 2021.

« article précédent article suivant »