Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Appel à candidatures : pourquoi ne pas s'associer à un·e compositeur·trice ?

Appel à candidatures : pourquoi ne pas s'associer à un·e compositeur·trice ?

par Anaïs Rambaud - le 24/01/2020

Plus qu’un mois pour répondre à l’appel à candidatures « dispositif de compositeur associé dans les scènes pluridisciplinaires » ! Les structures ont jusqu’au 28 février 2020 pour tenter leur chance. L'objectif ? Enrichir les propositions artistiques d’une programmation grâce à la présence sur deux ans d’un compositeur.

Le ministère de la Culture s’associe à la Sacem afin de proposer un appel à projets assez spécifique. Il permet aux structures culturelles pluridisciplinaires d’accueillir en leur sein un compositeur afin de travailler et repenser leurs activités artistiques et culturelles, dans le cadre d’une collaboration. Les projets doivent se dérouler sur les saisons 2020-2021 et 2021-2022.

Ce dispositif est né en 2005 et est inspiré des résidences d’artistes associés, bien connue notamment dans les scènes conventionnées. Il contribue notamment à renforcer la présence durable d’artistes et de créateurs dans les lieux culturels. La création est mise ainsi au coeur des réflexions et des différentes actions mises en œuvre. Il favorise également la rencontre entre le créateur et le public.

Une participation totale du compositeur

Des attentions particulières seront portées sur la parité et l’accompagnement de l’émergence des artistes associés. Le critère du lieu pluridisciplinaire est également primordial, il ne doit pas être exclusivement consacré à la musique. Le partenariat proposé avec un compositeur doit comprendre deux saisons donc deux années budgétaires. Une convention doit d’ailleurs établie entre la structure d’accueil et le compositeur dans laquelle toutes les modalités de participation et de présence sont détaillées. Le créateur doit pouvoir participer à la fois à la programmation musicale, à la place de la musique dans les créations scéniques, aux actions culturelles et diverses pratiques d’éducation artistique mais aussi avoir un regard sur les différents partenariats de la structure.

Un soutien de 50 000 euros à la clef

Pour déposer une demande de financement, il est conseillé de s’en référer au conseiller musique de la Drac de rattachement. Le dossier de demande doit comporter une présentation et une note d’intention du partenariat proposé, le contenu du projet dans ses détails et les budgets des deux saisons de partenariats. Après une première présélection, une commission qui se tiendra fin mars 2020 recevra les binômes candidats.

Le montant de la subvention allouée est forfaitaire et est de 25 000 euros par année, soit un total de 50 000 euros pour deux ans. D’autres apports doivent être présents dans le budget pour être éligible.

« article précédent article suivant »