Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Déménagement possible pour les Vieilles Charrues

Déménagement possible pour les Vieilles Charrues

par Anaïs Rambaud - le 15/01/2020

C'est dans un contexte préélectoral que l’association des Vieilles Charrues, organisatrice de l’un des plus grands festivals de France, a révélé qu’elle envisageait de quitter Carhaix pour des raisons de terrains disponibles.

100 hectares. C’est ce que réclame l’association des Vieilles Charrues à la municipalité de Carhaix, commune sur laquelle se déroule le festival éponyme chaque année depuis 10 ans. Pour l’heure, les organisateurs ne bénéficient que de 85 hectares de terrain qui ne leur appartiennent pas, sur lesquels il n’est pas possible de construire des installations permanentes, comme un système d’éclairage, des toilettes, l’électricité sur le site.

Pour accueillir tous les festivaliers

« Nous voulons avoir la certitude de pouvoir pérenniser l’utilisation du terrain pour les 10 ans à venir », a énoncé Jean-Luc Martin, président de l’association des Vieilles Charrues à l’Agence France Presse. « Or, chaque année, nous perdons du terrain ». Pour le festival qui accueille 80 000 personnes à chaque édition, un site d’environ 100 hectares est primordial pour la survie de l’événement.

Une SEM en création ?

D’autres communes bretonnes sont actuellement en train d’être sondées. Un coup dur pour la municipalité de Carhaix et notamment le maire, Christian Troadec, qui a pourtant proposé la solution de créer une Société d’économie mixte (SEM). Cette solution a pour le moment été rejeté par le Conseil d’administration du festival, créant certaines tensions entre l’équipe organisatrice et la municipalité.

Pour le président de l’association des Vieilles Charrues, les choses sont claires : « Si nous n’avons pas le choix, nous serons bien obligés de déménager », son seul but étant de « pérenniser le festival », a-t-il confié au journal Le Télégramme.

Un maire attaché aux Vieilles Charrues

De son côté, la municipalité, à deux mois des élections, a souhaité faire savoir lors d’une conférence de presse son attachement au festival. Des mesures devraient être prises et discutées de sorte à ce que le « festival reste à Carhaix », selon les termes du maire, Christian Troadec. « Nous sommes très à l’aise avec les décisions que nous avons prises car elles vont dans le sens de l’intérêt général ».

« article précédent article suivant »