Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Des Trans Musicales en demi-teinte du fait du contexte social

Des Trans Musicales en demi-teinte du fait du contexte social

par Anaïs Rambaud - le 09/12/2019

Le festival musical de Rennes a accusé une baisse de fréquentation, à cause des grèves de transports ou encore des blocages des dépôts de carburant notamment. 56 000 festivaliers ont foulé le sol des Trans Musicales du 4 au 8 décembre 2019, dont 31 000 au Parc des Expositions. Un chiffre tout de même moins catastrophique que ce qui était prédit en début de semaine.

Les 41ème Trans Musicales se sont déroulées en plein contexte de grève, il y a quelques jours, à Rennes. À l’aube du lancement de l’événement, les estimations annonçaient un événement catastrophique en terme de fréquentation, notamment du côté des professionnels de la musique. Ils sont 2 000 environ à faire le déplacement chaque année. Finalement, environ 200 n’auraient finalement décidé de pas venir, du fait des grèves des transports.

Le pire le jeudi, le mieux le samedi

Le jeudi, journée noire marquée par la grève et les manifestations, la fréquentation a été en effet  plus faible dans les hangars du parc expo. Un espace professionnel vide, de même que les jauges de certains halls. 4 000 festivaliers ont été dénombrés ce même soir, sur une jauge de 7 000. Heureusement, le public était de retour le vendredi avec un taux de remplissage à 70%. Le samedi 7 décembre, les Trans Musicales enregistrent leur plus grosse soirée : le festival affiche presque complet avec 85% de la capacité des espaces.

Des navettes entre Rennes et Paris

Concernant les artistes, dont beaucoup viennent de l’international, tous ont pu être acheminés jusqu’au lieu du festival, sauf Marc Rebillet, artiste américain de musique électronique. Il a été finalement remplacé au pied levé par Saro et DJ Netik. Ces rennais, respectivement champions du monde de beatbox et de deejaying, ont proposé un spectacle inédit pour les Trans Musicales.

Des navettes ont été mises en place entre Rennes et Paris, occasionnant une hausse considérable du budget du festival.

Le retour d’Étienne Daho

Les 41ème Trans Musicales ont également été le lieu du retour d’Étienne Daho sur scène, là où il a commencé il y a quarante ans dans sa ville d’enfance. Après quelques déboires techniques lors du premier concert du mardi 4 décembre, l’artiste a finalement pu chanter les titres de son album Eden sorti en 1996. Le concert se déroule beaucoup mieux le lendemain, le mercredi soir.

Malgré un contexte compliqué, les Trans Musicales de Rennes ont accueilli 56 000 festivaliers (contre 58 000 en 2018), 84 groupes et 304 musiciens. La prochaine édition du festival aura lieu du 2 au 6 décembre 2020.

« article précédent article suivant »