Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

I-Portunus : un bilan complet rendu public

I-Portunus : un bilan complet rendu public

par Anaïs Rambaud - le 18/11/2019

Au printemps dernier, ce dispositif a fait son apparition dans le paysage des aides publiques allouées à la culture. Avec trois appels à projets successifs lancés à quelques semaines d’intervalles, i-Portunus, mis en place pour l’Union européenne, a pour vocation d’épauler les artistes et les professionnels du secteur se rendre mobile en Europe.

De précédents bilans étaient parus pour faire le point sur chaque appels à projets. Mais un récent rapport permet à l’Union européenne d’avoir des réponses concernant la mobilité artistique interrogée. En effet, cette première action préparatoire a pour but d’orienter les programmes européens à venir.

Objectif atteint

En tout, 343 artistes ou professionnels de la culture ont obtenu un soutien dans le cadre de cette phase d’expérimentation. Ils sont répartis sur 36 pays différents de l’Union européenne. Le budget mobilisé a été d’un million d’euros en 2019. Chacun a eu l’opportunité de passer entre 15 et 85 jours dans un pays éligible pour un projet précis. L’objectif d’i-Portunus ? Construire des nouveaux partenariats entre acteurs culturels européens et booster la compétitivité du secteur. Cet objectif est notamment inscrit sur le Nouvel agenda européen pour la culture, paru en 2018. C’est d’ailleurs sous cette impulsion qu’i-Portunus a vu le jour. Il a été piloté par l’Institut Français, le Goethe Institut (Allemagne), Nida Art Colony of Vilnius Academy of Arts (Lituanie) et Izolyatsia (Ukraine).

Les candidatures à la loupe

De premières études, pour chaque appel à projets, avaient été publiées, mettant en évidence la grande majorité de candidates, issues des arts visuels. Le spectacle vivant était en effet moins représenté que les arts plastiques ou la photographie. Les séjours courts ont été privilégiés (15 jours) pour 64% des répondants à i-Portunus. Dernière autre détail important, les Français sont les plus nombreux à avoir tenter leurs chances. L’Europe de l’ouest est également qui séduit le plus, notamment l’Allemagne qui arrive en tête dans le top des pays demandés. Pour ce qui est de l’extérieur de l’Union européenne, l’Ukraine et la Serbie ont également été beaucoup sollicités.

De nouvelles aides à la mobilité en 2020

À l’occasion d’une conférence à Bruxelles les 15 et 16 octobre derniers, plusieurs porteurs de projets ont témoigné sur l’utilité de la mobilité dans leurs carrières. Décrit « comme un pas considérable », partir à l’étranger permet de développer l’activité, ouvrir l’esprit, faire naître de nouvelles perspectives.

40% des participants avaient moins de 34 ans et avaient un revenu annuel inférieur à 15 000 euros. La pérennisation du dispositif a été évoqué et demandé par l’ensemble des personnes présentes pour le programme Europe Créative 2021-2027. Pour 2020, la Commission européenne a promis d’investir 1,5 millions dans deux nouveaux appels à projets tests.

« article précédent article suivant »