Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Mobilité européenne des artistes : quels résultats pour le dispositif i-Portunus ?

Mobilité européenne des artistes : quels résultats pour le dispositif i-Portunus ?

par Anaïs Rambaud - le 07/10/2019

Au printemps 2019, le programme Europe Creative a sorti un dispositif totalement inédit et pilote pour la Commission européenne. Trois appels à projets ont été publiés successivement ayant pour objectif d’évaluer les besoins de mobilité des artistes et des professionnels de la culture pour la préfiguration de la stratégie culturelle et européenne 2021-2027. Appelé i-Portunus, le dispositif a mobilisé de nombreuses candidatures en un temps très court. La Commission européenne est d’ores et déjà au bilan afin d’envisager la suite de ce type de fonds dédié à la mobilité.

Entre avril et septembre 2019, professionnels de la culture et artistes ont eu l’opportunité de solliciter une bourse de mobilité afin de mener un projet artistique dans l’un des pays européens (et plus encore, une partie des pays limitrophes étant également éligibles). Il y avait plusieurs conditions, parmi lesquelles la durée du séjour d’au minimum deux semaines, mais également le fait d’effectuer son projet durant l’année 2019 (soit jusqu’au 31 décembre 2019).

Trois appels à projets ont été lancés successivement. Le troisième s’est clôturé début septembre 2019 et les résultats ont été dévoilés il y a quelques jours. Au total, 2496 candidatures ont été enregistrées (1200 pour le premier appel, 710 pour le deuxième, 586 pour le troisième) et 343 artistes ou professionnels de la culture ont été sélectionnés.

Des candidats féminins, issus des arts visuels, collaborant avec l’étranger

Le bilan statistique de l’opération a permis de déterminer plusieurs paramètres qui seront pris en compte par la Commission européenne pour élaborer les prochains programmes culturels. Selon ce bilan, on apprend que la majorité des candidats sont des femmes (environ 63%) et des artistes (les professionnels de la culture ne concernent que 21% des projets). Les arts visuels prennent également le pas sur le spectacle vivant (évalué à seulement 43% des demandes). La tranche d’âge des 25-34 ans est également jugée plus mobile suite aux appels à projets.

Les types de mobilités reçues sont, pour la plupart, des collaborations internationales, puis des résidences et enfin, pour 14,8% des projets de développement professionnel. La mobilité courte a aussi été privilégiée (de 15 à 29 jours) en séduisant 64% environ des candidatures.

Les Français se sont emparés d’i-Portunus

Les pays d’Europe de l’ouest sont les pays de résidence de la majorité des porteurs de projet. Les Français sont d’ailleurs les plus nombreux à avoir tenté leurs chances. L’Europe de l’ouest constitue aussi la destination qui a le plus de succès auprès des candidats : Allemagne, France, Italie, Portugal, Espagne, Belgique font partie du top 10.

Le Luxembourg, la Slovaquie, la Tunisie, la Géorgie ou encore l’Estonie n’ont, en revanche, pas convaincu les artistes ou professionnels de la culture. Côté pays hors de l’Union européenne, l’Ukraine et la Serbie ont été aussi beaucoup sollicités dans les candidatures.

« article précédent article suivant »