Département : Ailleurs

Catégorie : Actualité du secteur

Les adhérents du SMA s’engagent pour préserver la diversité et l’indépendance dans l’écosystème des festivals

Les adhérents du SMA s’engagent pour préserver la diversité et l’indépendance dans l’écosystème des festivals

par Boris Adamczyk - le 06/05/2019

Le Syndicat des Musiques Actuelles, dont la Fraca-Ma est adhérente, vient de publier un communiqué engageant ses adhérents à préserver la diversité et l'indépendance dans l'écosystème des festivals.

Voici le communiqué du SMA :

« Les 75 festivals adhérents du SMA sont extrêmement divers par leur histoire, leurs partis pris artistiques, leurs dimensions et tailles, leurs réalités territoriales...

Mais ils sont réunis par une même ambition de dépasser la seule offre évènementielle pour s'inscrire véritablement dans l'intérêt général par leur contribution à l'émergence et au renouvellement des formes artistiques, leur ancrage territorial, leur accessibilité aux populations, leurs actions culturelles, sociales et citoyennes, leurs démarches de prévention ou encore leur responsabilité environnementale.

Ces festivals sont aujourd'hui fortement préoccupés par l'évolution très rapide de leur environnement sectoriel et institutionnel : accélération extrêmement préoccupante de la concentration économique, engendrant une concurrence accrue et déséquilibrée, inflation des coûts de cession et difficulté d'accès à certaines catégories d'artistes, baisse des financements publics, apparition de nouvelles normes et règlementations difficiles voire impossibles à assumer (sécurité, niveaux sonores)...

Ce contexte peut engendrer, à très court terme, des conséquences désastreuses pour tout un pan de "l'écosystème" des festivals français, pour la diversité artistique et culturelle et pour la vitalité de nombreux territoires.

Déterminés à ne pas rester inactifs face à ces menaces, les festivals adhérents du SMA ont souhaité initier une dynamique collective, largement ouverte, visant à décrypter, analyser, expérimenter, coopérer et trouver des leviers pour continuer à incarner une alternative plus solidaire, plus démocratique, plus responsable, plus durable et plus ancrée territorialement.

À l'occasion du Printemps de Bourges, ces festivals ont présenté la première étape de leur travail en faveur de l'indépendance et de la diversité.
Ils souhaitent à présent initier des temps d'échanges avec leurs partenaires publics et professionnels en vue d'établir un constat partagé de la situation et créer alors des espaces de réflexion et de concertation pour y remédier au plus vite. »

« article précédent article suivant »