Département : Eure-et-Loir (28)

Catégorie : En live

Du sucre dans la théière pour la relance du Thé Vert

Du sucre dans la théière pour la relance du Thé Vert

par Boris Adamczyk / Fraca-Ma - le 21/02/2019

Le Festival du Thé Vert est porté par l’association l'Arrosoir, adhérente de la Fraca-Ma. Ce festival musical gratuit proposé chaque année depuis 2004 à Nogent-le-Rotrou n'a pas eu lieu en 2018 : pour le relancer, les organisateurs sollicitent les internautes par l'intermédiaire du financement participatif sur le site Leetchi.

Après un an de pause, les organisateurs du festival du Thé Vert ont décidé de relancer l’aventure avec l’édition 2019 annoncée pour les 5 et 6 juillet.

La programmation de ce festival est depuis les origines volontairement "auberge espagnole", permettant à chacun de piocher des noms inconnus mais très prometteurs ou de côtoyer des artistes plus confirmés sans aucun clivage de style. Le blues rencontre le hip hop, la chanson s’acoquine avec l’electro tandis que le rock flirte avec la musique traditionnelle.

Se sont croisés, entre autres, sur scène : Catfish, Scarecrow, Heymoonshaker, Outrage, Syrano, Strup X, la Caravane Passe, Les Doigts de l’Homme, Karpatt, Flow, Emzel Café, Mountain Men, La Cafetera Roja, Chill Bump, The Sunvizors, Sidi Wacho... pour le plus grand bonheur des 8 000 à 10 000 festivaliers répondant présents chaque année.

Bien que gratuit pour les festivaliers, un événement de ce type demeure coûteux à organiser. Outre les frais de production (cachets des artistes), il y a la partie technique (location matériel son et lumières), les salaires des techniciens sons, lumière et electro à payer, les agents de sécurité à rémunérer, l'approvisionnement (catering) de tout ce monde pendant la durée du festival à assurer, les différents supports de communication à concevoir et à imprimer, le graphiste à rémunérer, le site Internet à créer et alimenter, etc.
 
Or, les sources de financement du Thé Vert se tarissent :

  • les subventions publiques sont contraintes, les sponsors se font rares et le choix assumé du maintien de la gratuité réduit les possibilités de rentrée d’argent ;
  • l'autofinancement du Thé Vert est arrivé à son paroxysme ;
  • les recettes de la buvette sont aléatoires.

Le festival déclare ne pas avoir d'autre solution que de recourir à la solidarité et à la générosité de son public fidèle depuis des années. Actuellement, son budget a permis de :

  • finaliser la programmation ;
  • budgéter le salaire de nos techniciens ;
  • payer les moyens de sécurité ;
  • confirmer l’accueil des artistes et bénévoles et une partie de la communication ;
  • valider une partie du coût technique.

La cagnotte lancée par le festival sur Leetchi devrait permettre d'assurer la dernière partie du coût technique, à savoir 3500 €. Si la cagnotte réussit, voire si le sucre déborde du sucrier et de la théière, cela permettra de réduire la part financière apportée par l'association, et de préparer sereinement les prochaines éditions.

Les dons sont possibles via la page Leetchi du Thé Vert jusqu'au 30 mars 2019.

« article précédent article suivant »