Département : Loiret (45)

Catégorie : Actualité du secteur

La Ville d'Orléans adhère au GIP Cafés Cultures, dispositif d'aide à l'emploi artistique

La Ville d'Orléans adhère au GIP Cafés Cultures, dispositif d'aide à l'emploi artistique

par Grégoire Pateau / Fraca-Ma - le 22/02/2017

Après la Région Centre-Val de Loire et Tours, c'est au tour de la Ville d'Orléans d'adhérer au GIP (Groupement d'Intérêt Pubic) Cafés-Cultures, premier dispositif d'aide à l'emploi artistique dans les cafés, hôtels et restaurants.

Retrouvez toutes les informations sur gipcafescultures.fr ou dans le PDF disponible au lien ci-dessous.

Une réunion d'information le 20 mars à Orléans

Pour présenter le dispositif, un temps d’information, en présence de l'équipe salariée du GIP Cafés Cultures, est proposé par la Ville d'Orléans en partenariat avec la Fraca-Ma, à destination des établissements, artistes, acteurs culturels, etc. le lundi 20 mars prochain de 15h30 à 17h30 au 108 - Maison Bourgogne.

Le GIP Cafés Cultures – qu’est-ce que c’est ?

La création d’un GIP (Groupement d’Intérêt Public) Cafés Cultures a été initiée par les organisations professionnelles représentatives des cafés, hôtels et restaurants (CHR), les syndicats d’artistes, le Ministère de la Culture et de la Communication et les Collectivités Territoriales. Il a pour objectif de gérer un fonds d’aide abondé par des collectivités territoriales et des partenaires privés qui y adhèrent. Soucieuse de soutenir la création et la diffusion artistique, la Ville d'Orléans a adhéré au GIP début 2017 (la Région Centre-Val de Loire et la Ville de Tours sont également adhérents depuis 2016). Cette adhésion permet aux employeurs des territoires concernés de pouvoir bénéficier de l’aide.

Qui peut bénéficier de l’aide ?

Les bénéficiaires sont les cafés, hôtels et restaurants qui remplissent les critères suivants :

  1. Être détenteur d’une licence de débit de boisson ou restaurant
  2. Relever de la Convention Collective des CHR
  3. Être un Établissement Recevant du Public (ERP) de type N catégorie 5 (jauge inférieure à 200 places)
  4. Être détenteur de la licence de 1ère catégorie d’entrepreneurs de spectacles (au-delà de 6 représentations annuelles)

Ils doivent obligatoirement être directement employeurs des artistes et techniciens.

Comment bénéficier de l’aide ?

Le fonds d’aide soutient l’emploi des artistes du spectacle vivant quelle que soit leur discipline. Pour en bénéficier, les établissements doivent s’inscrire directement en ligne sur le site Internet du GIP.

Tous les artistes salariés doivent être déclarés auprès du Guso (le Guichet Unique du Spectacle Occasionnel mis en œuvre par Pôle Emploi – www.guso.fr) et leurs rémunérations respecter le minimum de 103,04 € brut (en vigueur actuellement) indiqué par la Convention Collective Nationale du Spectacle Vivant Privé.

L’aide à l’emploi artistique correspond à la prise en charge de 26% à 65% de la masse salariale, selon le nombre d’artistes salariés, sur la base du cachet minimum brut. À partir de 3 artistes salariés, le salariat d’un technicien peut être pris en compte, sur la même base de calcul que pour les artistes.

Informations / contacts

Petites annonces du moment : RSS